Voilà des années nous n’avions pas mis les pieds au Maroc. La venue exceptionnelle du PGA Champions Tour (League des séniors américains) nous a incité à nous rendre à Marrakech pour découvrir la destination et profiter du tournoi, avec un champs remarquable de joueurs.

Après 2 heures de vol, nous sommes immédiatement dépaysés: ambiance, parfums et surtout, 25 degrés très appréciable au mois de Janvier.

Palm Golf Ourika à Marrakech

Nous avons été immédiatement surpris par l’évolution du pays, qui « s’européanise ». L’offre golfique est montée en gamme avec des standards que nous connaissons en Europe du Sud. Balles de practice incluses, voiturettes à bon prix, thé à la mente à l’arrivée, marshall au départ du trou n°1, déjeuner à toute heure… ici le golfeur français est roi, et tout est fait pour qu’il ait une superbe expérience golf.

L’offre sur la douzaine de parcours est très variée, tous avec vues sur l’Atlas enneigé. Des parcours accessibles comme Al Maaden, plus techniques comme Amelkis,  Championship comme Samanah ou très haut de gamme que le Royal. Vous n’aurez que l’embarras du choix. Il s’agit d’une superbe alternative hivernale pour les golfeurs à seulement 2h de Pau.

Stephen Ams au Drive

Côté tournoi, nous étions très excités à l’idée de voir évoluer les stars du golf de plus de 50 ans. Le plateau était exceptionnel: Langer, Jimenez, Olazabal, Goosen, Montgomerie et consort, tous étaient là pour en découdre sur le parcours de Samanah, rendu très difficile pour l’occasion: départ back tee, bon petit rough et pas mal de vent.

Soyons francs, nous nous attendions à voir de l’excellent petit jeu et des swings disons, un peu modérés…. Ils ont tous entre 50 et 60 ans tout de même ! Mais nous assistions d’entrée au drive de Scott McCarron qui propulsa sa balle à 280 mètres pour se laisser un petit coup de sandwedge sur ce par 4 de 360 mètres ! Le ton était donné.

Nous vîmes alors un tournoi très relevé (Quigley vainqueur à -15). Longueur et hauteur des drives, qualité du putting, sorties de bunker « à donner », nous étions aux premières loges pour voir des coups exceptionnels, que seuls de grands champions peuvent réaliser. L’attitude des joueurs était également remarquable: très abordables mais d’une extrême concentration. Ce fût un réel plaisir de les voir évoluer. Une expérience très riche en enseignement, surtout dans la façon d’aborder une partie de golf. Il faudra désormais s’en rappeler !